• Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Assurances obligatoires : Priorité aux produits Responsabilité civile

Assurances obligatoires : Priorité aux produits Responsabilité civile

 

L’ACAPS préconise de généraliser progressivement la trentaine de produits «Responsabilité civile» existants sur le marché, pour des considérations de protection des tiers et de couverture du citoyen. Elle plaide aussi pour le développement de la culture de l’assurance au Maroc, qui reste encore faible.

La question des produits d’assurance obligatoires revient avec insistance sur la table lorsqu’il s’agit de réfléchir aux nouveaux leviers de croissance pour le secteur. Quels produits sont susceptibles de le devenir ? Pour Hassan Boubrik, il est nécessaire d’élargir les produits sur la responsabilité civile et les rendre progressivement obligatoires, selon une logique qui consiste avant tout à couvrir les citoyens et non à apporter du business au marché. «Nous ne rendons pas obligatoire un produit pour faire plaisir aux compagnies d’assurances et pour leur donner du chiffre d’affaires ou des marges. Nous rendons obligatoire un produit lorsqu'il s’agit de protéger des tiers», explique Boubrik.

Ce que l’ACAPS aura donc tendance à rendre obligatoire, ce sont les produits qui engagent la responsabilité civile vis-à-vis d’un tiers, à l’image de la RC décennale. «Lorsqu’on achète un bien immobilier, et qu’au bout de cinq ans on constate des fissures, quelle personne l’acquéreur va-t-il poursuivre ? Le promoteur ? Le constructeur ? Le bureau d’études ? etc.», s’interroge-t-il. S’il y a une RC décennale, l’équivoque est levée puisque l’acquéreur s’adresse directement aux compagnies d’assurances. D’autres produits RC sont concernés, comme la professionnelle, habitation, etc. Une trentaine de RC environ pourraient être concernées à terme, selon le président de l’ACAPS.

Pour autant, en termes de valeur, il ne faut pas s’attendre à une hausse vertigineuse du marché. «La taille de ces nouveaux produits dans le marché reste relativement faible. Le montant global ne va pas être extraordinaire. Mais cela a l’avantage de protéger les tiers, et c’est l’objectif que nous poursuivons. Cela a aussi l’avantage de propager la culture de l’assurance chez les citoyens», argumente-t-il.

Développer la culture de l’assurance

Il faut avouer que la culture de l’assurance est encore peu prégnante au Maroc. Il est nécessaire de l’encourager et de la promouvoir. Boubrik estime que des progrès en la matière peuvent être faits à travers trois leviers. Premièrement, il faut que le secteur fasse un effort plus important sur le plan commercial, en termes de marketing et d’innovation sur les produits, et aussi en matière de réseau de distribution, pour être plus proche des consommateurs. Tous les moyens alternatifs de réseau de distribution doivent ainsi être développés. «Il faut sortir du 1 tiers automobile, 1 tiers bancassurance et 1 tiers divers, ce temps est désormais révolu», estime à ce titre Boubrik.

Deuxièmement, il faut «réconcilier» le citoyen avec l’assurance. Cela passe par une protection accrue des assurés dans leurs relations avec les assureurs, les intermédiaires ou les experts, par une qualité de service plus élevée et une transparence et une rapidité dans les dédommagements des sinistres.. «A ce titre, l’Autorité mettra davantage l’accent sur la protection des assurés. Nous prévoyons d’ailleurs la mise en place d’une Direction au sein de l’ACAPS dédiée à cette mission», nous informe notre interlocuteur.

Troisièmement, la culture de l’assurance peut être promue à travers l’éducation financière, et ce dès le plus jeune âge. «Il y a une Fondation de l’éducation financière qui a vu le jour il y a 2 ou 3 ans, présidée par le Wali de Bank Al-Maghrib, à laquelle participe l’ensemble des acteurs (Ministères concernés, GPBM, FMSAR, ACAPS, AMMC, Bourse, etc.). Un travail très intéressant est réalisé dans l’éducation financière, qui portera ses fruits dans la durée», juge-t-il. ?

 

 

espace fonctionnaires

Assurance Auto
Simulation et devis en ligne

consultation de contrats

Consultation des contrats Devis et souscription

Assurance maladie complémentaire

Assurance Maladie Complémentaire (AMC)
Détails